Mon panier

Actualité actualité, bien-être

Allier beauté de la peau et port du masque

Publié le 15/05/2020
Actualité actualité, bien-être
Allier beauté de la peau et port du masque
Publié le 15/05/2020

 

Notre experte R&D Jade Furcot, vous donne quelques conseils pour renforcer et protéger votre peau, tout en respectant les consignes de sécurité.  

Jade, pouvez-vous nous parler brièvement de votre parcours et de votre rôle chez evoleum ? 
Je suis ingénieure en biotechnologie spécialisée dans le métabolisme du tissu cutané. J’ai travaillé pendant 3 ans au sein d’un laboratoire d’évaluation de dispositif esthétique lié à l’amélioration des paramètres de la peau. Aujourd’hui, je suis à la tête du département R&D d’evoleum. Grâce à mon expertise en nutricosmétique, j’ai pu développer pour evoleum les premiers soins cosmétique-à-boire. C’est une gamme complète et efficiente, composée de 3 formules pensées comme une synergie d’actifs où chaque ingrédient compte, complète, stimule et soutient l’action de l’autre dans le but d’améliorer les paramètres de la peau. L’excellence, a toujours été au coeur de ma réflexion pendant ces mois de recherches. 

 

Avec l’arrivée du port du masque dans notre vie quotidienne, de nombreuses questions se posent quant à la réaction de notre peau face à ce nouveau venu.
A quels changements devons-nous nous attendre, d’un point de vue cutanée ? 
Il est vrai que le port du masque, qui est en contact direct avec notre peau, entraîne différents changements au niveau de l’environnement cutané.
On remarque dans un premier temps, que des frottements et des zones de pressions accrues sont observées sur le haut du nez et des joues, le menton et derrière les oreilles. Ces zones de contact, en plus d'entraîner rougeurs et irritations liées aux frottements, envoient un message d’agression aux cellules de la peau qui répondent à cette contrainte mécanique par des réactions biochimiques. Pour se défendre la peau va produire du collagène pour résister à la pression (ce qui peut être positif) mais également du sébum pour lutter contre l’assèchement de la peau, liée aux frottements. Cet excès de sébum peut entraîner l’apparition de comédons et boutons d’acné.
L’autre phénomène pouvant être délétère pour la peau provient du fait que le rôle du masque est d’être ‘hermétique’. Il filtre l’air mais retient l’humidité et les gouttelettes émises lors de notre respiration, d’où son intérêt dans la prévention de la contamination liée au Covid-19. Il faut savoir que l’air expiré est 10 fois plus chargé en eau que l’air que nous inspirons. Cette humidité est alors retenue par le port du masque entraînant une macération de la peau. Asphyxiée, la sueur ne peut s’évaporer et entraîne l’encombrement des voies d’excrétion de la peau. Les pores, notamment, se bouchent pouvant entraîner l’apparition de boutons d’acnés ou l’aggravation d’une acné existante. 

 

Les réactions de la peau sont-elles différentes en fonction du type de masque que nous portons ? Si oui, quelle(s) matière(s) sont à privilégier ?  
Il est clair que la matière des masques et leur confection peut avoir une influence. C’est pourquoi, le choix du masque est primordial.
Il faut privilégier les matières respirantes comme le coton, biologique et éthique de préférence. Les matières synthétiques comme le polyester sont à éviter. Choisir un tissu neutre ou une coloration végétale est un plus pour éviter le contact prolongé avec des colorants chimiques. Choisissez des masques made in France : c’est bon pour votre peau, pour notre beau pays et pour l’environnement. 
 
Et en terme de routine beauté, quels conseils donneriez-vous pour limiter ces désagréments ?  
Plus que jamais, l’hygiène cutanée est essentielle. Il est par exemple, préférable d’éviter les fonds de teint couvrant lors du port du masque pour ne pas augmenter l’effet asphyxiant de ce dernier. 

Ensuite, pour les peaux sèches et fragiles, je conseille l’utilisation de corps gras comme une crème nourrissante ou des huiles et beurres végétaux afin de limiter les frottements et diminuer les irritations et rougeurs.
Pour les peaux mixtes à grasses, il est préférable de privilégier des lotions enrichies en antioxydants qui vont renforcer la peau sans la graisser davantage.
Enfin, nettoyer sa peau le soir, reste  essentiel avec ou sans le masque.
 
Peut-on aussi agir par voie orale, pour une action à l’intérieur ? 
En effet, on peut aussi agir de l’intérieur pour renforcer notre peau, en lui apportant les nutriments utiles. 
Pour les peaux sèches qui sont plus sujettes aux irritations, rougeurs et démangeaisons, il est important d’apporter des acides gras, des vitamines et minéraux et des actifs qui renforcent l’hydratation de la peau.
Chez evoleum, notre soin cosmétique-à-boire Radiance, formulée à partir d’Acide Hyaluronique, d’algues Ascophyllum Nodosum et du complexe micro-nutritif evoleum, est un allié excellent pour lutter contre l’apparition des rougeurs et pour favoriser l’éclat d’une belle peau. En une cure de 21 jours, l'hydratation de la peau est améliorée de + 24% en moyenne.   

 

 

Pour les peaux grasses qui risquent de voir une aggravation de leur acné ou l’apparition de comédons, il est important d’apporter des antioxydants par voie orale pour booster les défenses de la peau et diminuer les rougeurs. L’apport de zinc peut également permettre de réguler la production de sébum. De plus, des actifs drainants comme les jeunes pousses de genévrier ou la sève de bouleau peut également aider le corps à éliminer les toxines et donc diminuer l’apparition de boutons d’acné.
Notre soin cosmétique-à-boire Oxygénation formulée à partir de polyphénols de pépins de raisins, de jeunes pousses de Genévrier et du complexe micro-nutritif evoleum, est tout indiqué pour accompagner les peaux mixtes à grasses agressés par ses masques. Cette cure protège la peau du stress oxydatif et la renforce.

 

 

Quels autres conseils donneriez-vous ? 
Laisser sa peau respirer, est essentiel. Dès que possible, chez soi ou seul à son poste de travail, retirer son masque en prenant bien soin de ne pas se toucher le visage permet de limiter les effets liés à la macération de la peau. Pensez à bien vous laver les mains avant de l’utiliser ou à prévoir un deuxième masque pour le remplacer. 
Ce n’est pas propre à l’arrivée du port du masque dans nos vies, mais pratiquer une activité physique aide à nettoyer la peau de l’intérieur. Lors d’un effort physique, la circulation sanguine s’accélère et le foie et les reins s’activent pour nettoyer l’organisme. En favorisant ce drainage, l’élimination des déchets de la peau est favorisée.


Même s’il faut être attentif quant au choix de son masque, la combinaison d’une routine in & out et d’une pratique sportive régulière, sont les clés pour préserver sa peau des agressions liées au port du masque. 

Par Margaux Guder, publié le 15/05/2020
Vous avez aimé ? Partagez cet article
French
FR